Et oui les cocos,demain l'insolente demonstration de la piteuse vanite de nos (nobles) efforts,un pilote de blanc vetu et entoure d'accortes creatures va nous skipper jusqu'a Paris sans meme un embrun sale dans la g..... et le tout a 500 noeuds.Comment ne pas saisir l'incomprehension de certains...Et pourtant;je brule de virer la pointe de Martinique pour m'elancer a la voile,ce retour differer sera sans doute un grand moment.Davy est en contact constant avec nous;il piaffe a se depeigner la barbiche! Ces jours ci c'est Martinique et prepa du FRIKO DISUL, mouille deux ancres en patte d'oie(avec l'aide d'un copain de Jacques nomme Jean Jacques et skipper du "M de Cassiopee"),il nous laisse son emplacement avec une grosse pioche souillee de longue date,j'y ai ajoute le mouillage principal du FRIKO DISUL et il est content comme ça.On a assure le grement,range,demonte l'eolienne,repare le Suzuki qui ne refroidissait plus(Il avait encore des souvenirs de son gnon du Cap Vert Je l'ai demonte comme un vulgaire puzzle,je deviens bon!)Demain on ferme les vannes,on coupe les batteries,on ferme serieux etc...Et on tente de s'eloigner du canot sans trop regarder,rapport a l'emotion...Depuis 6 mois je n'ai dormi que 5 fois a terre (3 fois chez Anna et 2 fois au Vauclin) Ce soir on se fait une bouffe avec Jacques,puisque Yvelise est depuis hier a Paris chez ses petits,et demain cet excellent copain nous conduit a l'avion par le circuit touristique,depart a 11h pour un avion a 20h20.. A tres bientot,Je ne vais donc moi aussi sans tarder voir mes 4 petits cochons qui auront bien grandi.... Kenavo Les Friko Disul .